La pétition sur le bureau de Madame La Maire de Paris

Une copie de la pétition Pas Touche Le Stade est en possession de Madame la Maire de Paris.

Logo Mairie de Paris

Est jointe à la pétition une lettre expliquant les raisons de la mobilisation et qui reprend en grande partie les interventions orales des citoyens lors de la réunion du 9 Juillet à la Mairie du 18ème.

Une copie de ce courrier a été adressée à Messieurs Ian Brossat, Daniel Vaillant, Eric Lejoindre et Madame Annick Lepetit.

Pas Touche Le Stade remercie chacun de ses soutiens pour sa signature. La mobilisation continue car malgré des paroles de tous bords qui se veulent rassurantes, la situation n’a guère évolué. Ne l’oublions pas.

Vous n’étiez pas présent à la réunion publique, à la Mairie du 18ème ?

Vous vous posez beaucoup de question ? Voici quelques éléments de réponse :

2015-07-09 19.12.12 Dans la salle de la Mairie du 18ème
Dans la salle de la Mairie du 18ème, ce jeudi 9 Juillet

Une écrasante majorité des élus a reconnu une faute dans le processus ayant amené ce projet jusqu’au vote au Conseil de Paris :

Daniel Vaillant parle d’une erreur. « J’ai voté pour une piscine, pas pour un immeuble ! »

Michel Neyreneuf évoque un vote un peu rapide du conseil d’arrondissement.

Ian Brossat : « L’enclavement du stade n’est pas acceptable. Les choses ne sont pas bouclées. Personne n’est braqué. Toutes les questions sont ouvertes. Je suis à l’écoute des habitants. »

Annick Lepetit , habitante du quartier connait bien ce stade qu’elle a fréquenté en tant que sportive et demande à ce que ce dossier soit revu.

Loïc Lorenzini refuse la densification du stade « Ce projet n’est pas bon. On détruit un espace à l’équilibre fragile»

Pierre Yves Bournazel a repris les arguments évoqués au Conseil de Paris et qui l’ont amené à voter contre ce projet.

Tous demandent une révision du projet suite à une concertation publique.

 

Seul, M. Eric Lejoindre est resté sourd aux questionnements de la salle en refusant de s’engager à défendre le stade.

« Sur le stade, on est déjà libre de faire ce qu’on veut. »

Sur France 3, il parle même de confusion de la part des habitants.

Pour PAS TOUCHE LE STADE, il n’y a pas de confusion. M. Eric Lejoindre reste le dernier à défendre l’indéfendable.

 

Pas Touche Le Stade invite chaque personne présente à s’exprimer en diffusant son propre compte rendu en commentaire de cet article.