Lettre ouverte à Monsieur le Maire, Eric Lejoindre

Monsieur Le Maire,

L’association PAS TOUCHE LE STADE a été créée à l’été 2015 pour sauver le stade Championnet/Jesse Owens d’une bétonisation et d’une disparition à moyen terme, certaine.

A l’époque, nous avions réunis, en 3 semaines quelques 12 000 signataires parisiens contre ce projet.

Malgré un vote à l’unanimité au Conseil d’Arrondissement puis un vote au conseil de Paris, nous avons réussi à empêcher la réalisation d’un projet mortifère et nous avons redonné au stade Jesse Owens son statut de zone urbaine verte, perdu dans les abîmes de la municipalité une dizaine d’années auparavant.

PAS TOUCHE LE STADE et d’autres associations se sont battues pour préserver cet espace de respiration, rare lieu à ciel ouvert dans le quartier.

En réalité, la Mairie de Paris n’avait pas réalisé à l’époque l’importance de ce stade pour ses usagers et ses voisins, mais après plusieurs mois, vous êtes vous-même arrivé aux conclusions suivantes:

  • « Il est déraisonnable de vouloir construire quoi que ce soit sur le stade Championnet.« 
  • « Dans le cadre de cette mandature, il n’y aura pas de constructions sur le stade Championnet. » (Propos tenus dans le cadre du Conseil d’Arrondissement du 18ème de Novembre 2015)

Aujourd’hui, c’est encore une incompréhension qui naît dans le quartier:

  • Dépenser 800 000€ pour que 4 tennismen puissent jouer pendant la centaine de jours de pluie par an relève de la blague.
  • Faire légitimer ce projet par un vote où il n’est pas possible d’exprimer son opposition est une farce.

Après une enquête auprès des usagers et des voisins du stade, PAS TOUCHE LE STADE est farouchement opposé à la couverture des tennis car la réalisation d’une construction sur le Stade est incompatible avec son statut de zone urbaine verte mais aussi et surtout car cela représenterait un précédent inquiétant et inadmissible.

Cette maladresse montre une fois de plus la méconnaissance de ce lieu et un profond mépris pour les aspirations des usagers du stade et des habitants.

dav
dav

Ce que vous détruisez, c’est ça: un mur de végétation et du soleil sur les cours.

En êtes-vous conscient?

Une délégation a rencontré Vendredi dernier Madame Evelyne DAMS, laquelle ne semblait pas savoir répondre à nombre de nos questions mais s’est promise de revenir vers nous dans les deux prochaines semaines.

En attendant votre propre retour, sachez que PAS TOUCHE LE STADE , fort de ses 12 000 soutiens est plus que jamais mobilisé pour défendre ce qu’il a réussi à obtenir il y a quelques mois.