La détérioration du stade

Depuis plusieurs mois, Pas Touche Le Stade a alerté la Mairie du 18ème sur la détérioration du revêtement des terrains et l’accélération de ces phénomènes.
Concrètement, ca donne çà:

Il n’y a pas encore eu d’accidents mais le constat est alarmant!

Aucun joueur de foot n’est porté disparu mais avec un terrain comme celui-là, on peut s’attendre a des surprises.

Stade Jesse Owens fermé du 12 au 16 Mars 2018

Le stade sera fermé du Lundi 12 au Vendredi 16 Mars pour permettre d’effectuer des sondages dans le sol.

dav

Les sondages apporteront des éléments à l’étude de faisabilité du projet de couverture des tennis (auquel Pas Touche Le Stade reste opposé).

Cela permettra aussi d’apporter une solution aux multiples affaissements de terrain sur lesquels Pas Touche Le Stade a alerté précédemment la Mairie.

Par ailleurs, les toilettes sont toujours hors service.

IMG_20180311_175838

Encore? ou toujours? Vous nous poserez la question mais, à force, on ne sait plus…

Pas Touche Le Stade s’est déjà inquiété de ce manque, absence ou déficience d’entretien et rappelle à nouveau qu’il serait temps d’agir sur les points suivants:

  • L’ascenseur PMR (personnes à mobilité réduite) installé il y a 2 ans n’a jamais été mis en service.
    dav
    Entrées et sorties  des PMR s’effectuent toujours par la porte secondaire, à l’autre bout du stade. Son utilité était contestable. Maintenant, la Mairie l’a démontrée.
  • Des barrières de police amovibles sont disposées à l’entrée depuis plusieurs mois. Elles permettent de canaliser le flux du public.
    dav
    La Mairie a-t-elle envisagé de corriger cette lacune du projet architectural ?
    Non?
    Elles resteront donc plusieurs années!
  • Les sanitaires sont en partie condamnés depuis 2 mois pour cause d’engorgement. Quel organisme, quelle société, quel foyer peut se permettre un tel laxisme? Comme dit la campagne de la Préfecture de la Région Ile de France…
  • Le bâtiment de l’accueil nécessite une maintenance approfondie car de nombreux dysfonctionnements sont apparus après seulement un an d’utilisation: volets, ouverture de la porte…

Couverture des tennis: Réunion de concertation à la Mairie

Une réunion s’est tenue ce Mardi 16 Janvier à la Mairie du 18ème.

Nous étions une dizaine de personnes. Des représentants de

  • Championnet Sports
  • l’Association Championnet Fleurus
  • Pas Touche Le Stade
  • Et enfin la Mairie, représentée par Monsieur Le Maire et plusieurs de ses collaborateurs dont Vincent Baldo, Evelyne Dams et Michel Neyreneuf.

La volonté du Maire a été d’établir un terrain d’entente et de communication entre deux visions opposées du projet de couverture des tennis. Le climat global de la réunion a été sportif mais détendu.

Championnet Sports a tenté de désamorcer la polémique en expliquant que le manque d’infrastructures sportives couvertes était un frein au développement du sport, dans le quartier et en particulier pour les scolaires. Il a été évoqué le besoin d’un gymnase… d’où ce projet dans lequel Championnet Sports ne voit qu’une amélioration de l’offre sportive.

De plus, Championnet Sports et la Mairie se sont défendues chacun à leur tour, de toute collusion avec l’autre partie.

Le directeur de Championnet Sports a expliqué le silence de son association à l’été 2015 dû à une volonté de neutralité face à un projet qui n’était pas concret. Cependant suite à cette réunion, il a remercié PAS TOUCHE LE STADE pour l’ action qui avait permis la sauvegarde du stade. D’ailleurs, le Maire nous a informé que suite à cet épisode, il a été décidé que, sous la mandature d’Anne Hidalgo, il n’y aurait aucune réduction des surfaces de sports. Et Michel Neyreneuf de commenter l’arrivée d’un nouveau mot dans l’enceinte de la Mairie de Paris: Championniser qui signifierait tout arrêter!

Championnet Sports est de son côté prêt à faire tous les sacrifices et les compromis possibles (même contradictoires) pour soutenir son projet: structure légère, écologique, végétalisée….

En réponse à l’intervention de Championnet Sports, l’Association Championnet-Fleurus a rappelé la grande mobilisation de 2015 pour la défense du stade de Pas Touche Le Stade et de l’Association Championnet Fleurus. Elle a redit tous les motifs de l’opposition de nos deux associations au projet de couverture des tennis et le télescopage de ce projet avec le futur espace de convivialité de la piscine Belliard, dénonçant par ailleurs le coût exorbitant de la proposition de Championnet-Sports. Elle a exposé l’urgence de prendre toutes les mesures pour remédier à l’affaissement du terrain de sport, et les risques et problèmes techniques et financiers qui pourraient résulter de la construction nécessaire au support d’une couverture des tennis, si cet affaissement était dû à une poche de dissolution de gypse dans le sous-sol.

Tout en soutenant tous les arguments développés par l’Association Championnet Fleurus, PAS TOUCHE LE STADE a évoqué de plus une construction sur une zone «inconstructible», un mauvais signal, une mauvaise direction, qui éloignerait le stade de son statut de Zone Urbaine Verte.

PAS TOUCHE LE STADE a rappelé les problèmes persistants et dénoncés depuis plusieurs mois: l’affaissement des terrains (et l’accélération de ce phénomène) et leur inondation (par des flaques de plusieurs m2 ou plusieurs centimètres de profondeur), le non fonctionnement de l’accès PMR depuis 2 ans…

IMG_20180117_104110

Le Maire a émis des doutes sur les options choisies lors des derniers travaux (aménagement PMR et nouvel accueil) évoquant la possibilité d’utiliser la seconde entrée comme accès principale, qui avait l’avantage d’être déjà au bon niveau et ne nécessitait donc pas d’aménagements PMR.

Le Maire propose de se retrouver d’ici 3 mois avec des études concrètes, en avançant l’hypothèse que ces études pourraient arrêter immédiatement le projet et toute polémique liée en cas incompatibilité technique ou financière.

La réunion a duré quasiment 2 heures.

Voici le contenu de l’intervention de PAS TOUCHE LE STADE:

En préambule à notre rencontre, j’aimerai souligner l’importance de l’action de Championnet Sports dans tout l’arrondissement et ce, depuis des décennies.

C’est une institution qui a beaucoup œuvré pour le bien être des habitants, reconnue et respectée de tous, du plus jeune au plus vieux.

En créant un vrai tissu social et sportif, Championnet Sports a su rendre accessible à tous, de nombreuses disciplines sportives.

Pour cela, Championnet Sports doit être félicité et soutenu.

Et Pas TOUCHE LE Stade remercie sincèrement Championnet Sports pour cette mission.

La couverture des tennis et les désaccords qui en découlent ne sauront détruire ce mérite.

Cependant, l’objet de cette réunion étant la couverture des tennis, PAS TOUCHE LE STADE est obligé d’exprimer son profond désaccord sur ce dossier.

En effet, Championnet Sports est totalement passé à côté de la philosophie du stade Jesse Owens.

Lorsqu’en 2015, 12 000 personnes ont soutenu PAS TOUCHE LE STADE, c’était pour défendre ce terrain que la Mairie de Paris souhaitait abîmer, complètement détruire ou simplement restructurer, cela dépendait de l’interprétation de l’ex-projet que l’on faisait.

En réalité, ces 12 000 personnes ont exprimé le souhait de protéger ce stade contre la pression extérieure. C’est leur espace de liberté.

Pour protéger cet espace de respiration, elles ont demandé et obtenu un statut de ZUV, Zone Urbaine Verte lors de la révision du PLU.

Cet espace est donc protégé, mais protégé partiellement, donc reste fragile.

Il reste fragile face à des initiatives comme celle qui a été proposée : la couverture des tennis.

  • Cette initiative est politiquement maladroite car elle n’a pas pris en compte la mobilisation du quartier.
  • Elle est sportivement égoïste. Offrir un équipement de 800 000€ à une poignée de tennismenn qui ne représentent qu’un dixième de la population du stade, c’est égoïste !!!
  • Et enfin, elle est financièrement exorbitante.

Bref, elle va dans le sens opposé à l’aspiration des usagers du stade :

Ils veulent voir le soleil, sentir le vent et pourquoi pas la pluie!

Le comble, c’est que même les tennismen sont majoritairement opposés à cette idée.

Pourquoi ne pas couvrir aussi les bacs à sable dans le square de Cloys ?

Si cette idée vous semble saugrenue, sachez que la couverture des tennis l’est tout autant.

Le projet de couverture des tennis a été retenu dans le cadre du budget participatif par 900 personnes. Ces 900 personnes doivent être mis dans la balance face aux 12 000 militants Pas Touche Le Stade.

Nous découvrons ici les limites de l’expérience de la démocratie participative.

Pas Touche Le Stade demande expressément à Championnet Sports d’annuler ce projet par le moyen qui lui semblera le plus efficace.

En absence d’action et de résultats, nous soumettrons au vote du budget participatif de l’an prochain: « Annulation de la couverture des Tennis du Stade Jesse Owens« .

Nous ne pensons pas que cela soit un bon signal pour le développement de la démocratie participative à Paris mais nous saurons mobiliser nos militants en cas de besoin.

Pour mémoire, Pas Touche Le Stade a réussi le tour de force d’annuler en quelques mois un projet qui avait été voté en Conseil de Paris.

Enfin, la question que tout le monde se pose sans que je sache apporter une réponse:

Pourquoi Championnet Sports ne couvre pas ses propres cours de tennis ?

En militant pour sa végétalisation et le développement de son offre sportive, PAS TOUCHE LE STADE préserve le stade Championnet – Jesse Owens!