Un nouveau courrier à nos élu(e)s

Un courrier a été envoyé aux élu(e)s du 18ème par le collectif Championnet-Fleurus. Le collectif y développe ses arguments… les mêmes que ceux de PAS TOUCHE LE STADE. Il semblerait donc, que dans le quartier les opposants aux projets de couvertures des tennis soient nombreux.

Ce courrier, le voici:

Mesdames et messieurs les élus du 18ème arrondissement,

Notre association Championnet-Fleurus, ainsi que nos amis de « Pas-Touche-Le-Stade », vous ont interpellés à plusieurs reprises à propos du projet de couverture de 2 tennis du Stade Championnet – Jesse OWENS.

Comme vous le savez, nous contestons ce projet, considérant :

· Que la Mairie de Paris n’aurait pas dû le soumettre au vote du budget participatif, alors :

– Qu’elle avait le pouvoir de le retirer de la liste des projets proposés.
– Qu’elle savait pertinemment que ce projet était contraire à ses engagements d’inconstructibilité de la Zone Urbaine Verte que constitue le stade Championnet – Jesse OWENS.
– Que la procédure ne permettait pas aux citoyens attachés à l’intégrité du stade de s’exprimer contre le projet de couverture des tennis.

· Que ce projet est inutile et coûteux :

– Nous avons, les uns et les autres, consulté de nombreux utilisateurs des terrains de tennis. Dans leur immense majorité, ils ne voient pas l’intérêt de ce projet et préfèrent pratiquer leur sport à découvert et en plein air. Il y a, par ailleurs, des tennis couverts à Dauvin, à quelques centaines de mètres, où l’association porteuse du projet dispose de créneaux de réservation importants.
– Ce projet est estimé à 800k€, sans compter les coûts relatifs à son entretien futur. Tout cela pour un gain d’au maximum quelques centaines d’heures supplémentaires par an de pratique du tennis. En effet, la pluviométrie annuelle à Paris n’indique qu’une trentaine de jours de pluie intense, et le granulat du terrain est conçu pour sécher rapidement et drainer l’essentiel de l’eau dans le sol.
– 800k€, cela fait très cher de l’heure de tennis et constitue une véritable gabegie, à l’heure où tant d’autres urgences s’imposent, lorsque les budgets des collectivités locales sont contraints.

· Que ce projet dégrade l’harmonie du stade et met en péril la végétation remarquable existante.

· Que cette réduction de l’espace ouvert pourrait constituer un grave précédent susceptible de servir de prétexte à la réalisation d’autres projets de construction sur cette Zone Urbaine Verte.

Tout cela va à l’encontre de la vocation démocratique et citoyenne de la démarche participative. Un projet aussi coûteux mérite une réflexion plus approfondie, et seul l’intérêt du plus grand nombre doit être pris en considération.

Nous avons rencontré madame DAMS le 21 octobre, et écrit à monsieur LEJOINDRE le 23 novembre. Nous sommes en attente de leur réponse.

Nous respectons les 955 personnes qui ont approuvé le projet de couverture de 2 tennis, dans le cadre du vote du budget participatif. Nous observons cependant que la procédure ne permettait pas aux opposants de s’exprimer.

Aux termes de l’article 27 de la Constitution « Tout mandat impératif est nul ». Ce principe s’applique, mutatis mutandis, à tous les élus de la République. C’est à eux, et eux seuls, de décider en dernier ressort, après avoir écouté les différents points de vue des citoyens, quand bien même il s’agirait d’un projet issu du budget participatif.

Nous vous demandons, en conséquence, de bien vouloir partager et relayer notre opposition à ce projet, et nous vous en remercions.

Veuillez agréer, mesdames et messieurs les élus, l’expression de nos salutations citoyennes.

Pour l’Association Championnet-Fleurus,

le président

Daniel LEJEUNE

Ce courrier a été envoyé à Monsieur le Maire, Eric Lejoindre, mais aussi à:

  • Evelyne Dams (dont PAS TOUCHE LE STADE attend toujours un retour)
  • Pascal Julien, Loic Lorenzini, Galla Bridier, Daniele Premel, Ian Brossat, Pierre-Yves Bournazel, Christian Honoré, Michel Neyreneuf (qui connaissent tous très bien PAS TOUCHE LE STADE, puisque nous les avions rencontrés en personne dans les premiers jours de la mobilisation de 2015 à différentes occasions, et ont tous été des interlocuteurs attentifs)
  • Nadine Mezence
  • Gérald Briant
  • Jean-Pierre Caffe
  • Christophe Caresche
  • Daniel Vaillant
  • Carine Rolland
  • Maya Akkari
  • Felix Beppo
  • Catherine Belem
  • Hugo Touzet
  • Philippe Darriulat
  • Philippe Durand
  • Frederic Badina-Serpette
  • Jean-Philippe Daviaud
  • Mario Gonzalez
  • Douchka Markovic
  • Gilles Menede
  • Sarah Proust
  • Violaine Trajan
  • Cedric Dawny
  • Dominique Demangel
  • Catherine Lassure
  • Caroline Neyron
  • Ana Verissimo
  • Claudine Bouygues
  • Jean-Bernard Bros
  • Myrian El-Khomri
  • Afaf Gabelotaud
  • Didier Guillot
  • Sandrine Mees
  • Fadila Mehal
  • Elisabeth Boyer
  • Michel Langlois
  • Martine Debonneuil
  • Pierre Liscia
  • Valérie Mouzanuik
  • Laurent Queinnec
  • Stanislas Guerini
  • Annick Lepetit

Dès qu’un retour nous sera communiqué, PAS TOUCHE LE STADE ne manquera pas de vous tenir informé.

Intervention au Conseil d’Arrondissement du 18ème

Ce lundi 27 Novembre se tenait à la Mairie du 18ème un Conseil d’Arrondissement. L’occasion pour quelques militants de Pas Touche Le Stade de rencontrer les membres du Conseil. Vous pouvez suivre ce conseil en vidéo, mais les 21 premières minutes de captation ne contiennent pas de sons, c’est dommage!

Il a été remis en main propre au maire, Eric Lejoindre, la lettre ci-dessous.

lettre ouverte

Une copie de cette lettre était remise en même temps aux membres du Conseil.

Conjointement, une action de sensibilisation a été entreprise par l’Association Championnet-Fleurus qui était représentée en nombre.  L’Association Championnet-Fleurus est opposé à la couverture des tennis pour les mêmes raisons que Pas Touche Le Stade.

Nous tenons par ailleurs à nous excuser pour la diffusion de notre image qui militait contre la couverture des tennis. Cette dernière a fait réagir de nombreuses personnes, c’est pourquoi, nous avons préféré la retirer de Facebook, de Twitter et de notre site.

Piscine Belliard: le projet avance…

La semaine dernière, la Direction du Patrimoine et de l’Architecture a convié les membres de Pas Touche Le Stade a une réunion d’information concernant le projet Piscine.

Aux côtés de Pas Touche Le Stade étaient présents à cette réunion, des membres du Collectif Championnet Fleurus et les parents d’élèves des écoles Belliard. Nous avons abordé l’avancé du dossier ainsi que les prochaines étapes à venir.

Le sujet de la couverture des tennis a été évoqué. Pas Touche Le Stade s’est étonné du silence d’Evelyne Dams sur les questions posées sur le stade il y a 1 mois.

N’ayant aucun retour sur tous les problèmes que les usagers du stade ont remontés il y a 2 mois, Pas Touche Le Stade se permet de relancer les services concernés à la Mairie:

  • Ascenseur PMR hors service
  • Barrières de police amovibles à l’entrée
  • Évacuation des sanitaires
  • Affaissement des terrains (ce point avait été oublié dans la liste des dysfonctionnements)

Voici les principales feuilles du support de la réunion:

Scan0002

Scan0008

Scan0009

Scan0010

Scan0011

Scan0012

Scan0013

 

Lettre ouverte à Monsieur le Maire, Eric Lejoindre

Monsieur Le Maire,

L’association PAS TOUCHE LE STADE a été créée à l’été 2015 pour sauver le stade Championnet/Jesse Owens d’une bétonisation et d’une disparition à moyen terme, certaine.

A l’époque, nous avions réunis, en 3 semaines quelques 12 000 signataires parisiens contre ce projet.

Malgré un vote à l’unanimité au Conseil d’Arrondissement puis un vote au conseil de Paris, nous avons réussi à empêcher la réalisation d’un projet mortifère et nous avons redonné au stade Jesse Owens son statut de zone urbaine verte, perdu dans les abîmes de la municipalité une dizaine d’années auparavant.

PAS TOUCHE LE STADE et d’autres associations se sont battues pour préserver cet espace de respiration, rare lieu à ciel ouvert dans le quartier.

En réalité, la Mairie de Paris n’avait pas réalisé à l’époque l’importance de ce stade pour ses usagers et ses voisins, mais après plusieurs mois, vous êtes vous-même arrivé aux conclusions suivantes:

  • « Il est déraisonnable de vouloir construire quoi que ce soit sur le stade Championnet.« 
  • « Dans le cadre de cette mandature, il n’y aura pas de constructions sur le stade Championnet. » (Propos tenus dans le cadre du Conseil d’Arrondissement du 18ème de Novembre 2015)

Aujourd’hui, c’est encore une incompréhension qui naît dans le quartier:

  • Dépenser 800 000€ pour que 4 tennismen puissent jouer pendant la centaine de jours de pluie par an relève de la blague.
  • Faire légitimer ce projet par un vote où il n’est pas possible d’exprimer son opposition est une farce.

Après une enquête auprès des usagers et des voisins du stade, PAS TOUCHE LE STADE est farouchement opposé à la couverture des tennis car la réalisation d’une construction sur le Stade est incompatible avec son statut de zone urbaine verte mais aussi et surtout car cela représenterait un précédent inquiétant et inadmissible.

Cette maladresse montre une fois de plus la méconnaissance de ce lieu et un profond mépris pour les aspirations des usagers du stade et des habitants.

dav
dav

Ce que vous détruisez, c’est ça: un mur de végétation et du soleil sur les cours.

En êtes-vous conscient?

Une délégation a rencontré Vendredi dernier Madame Evelyne DAMS, laquelle ne semblait pas savoir répondre à nombre de nos questions mais s’est promise de revenir vers nous dans les deux prochaines semaines.

En attendant votre propre retour, sachez que PAS TOUCHE LE STADE , fort de ses 12 000 soutiens est plus que jamais mobilisé pour défendre ce qu’il a réussi à obtenir il y a quelques mois.

En militant pour sa végétalisation et le développement de son offre sportive, PAS TOUCHE LE STADE préserve le stade Championnet – Jesse Owens!