Couverture des tennis: Réunion de concertation à la Mairie

Une réunion s’est tenue ce Mardi 16 Janvier à la Mairie du 18ème.

Nous étions une dizaine de personnes. Des représentants de

  • Championnet Sports
  • l’Association Championnet Fleurus
  • Pas Touche Le Stade
  • Et enfin la Mairie, représentée par Monsieur Le Maire et plusieurs de ses collaborateurs dont Vincent Baldo, Evelyne Dams et Michel Neyreneuf.

La volonté du Maire a été d’établir un terrain d’entente et de communication entre deux visions opposées du projet de couverture des tennis. Le climat global de la réunion a été sportif mais détendu.

Championnet Sports a tenté de désamorcer la polémique en expliquant que le manque d’infrastructures sportives couvertes était un frein au développement du sport, dans le quartier et en particulier pour les scolaires. Il a été évoqué le besoin d’un gymnase… d’où ce projet dans lequel Championnet Sports ne voit qu’une amélioration de l’offre sportive.

De plus, Championnet Sports et la Mairie se sont défendues chacun à leur tour, de toute collusion avec l’autre partie.

Le directeur de Championnet Sports a expliqué le silence de son association à l’été 2015 dû à une volonté de neutralité face à un projet qui n’était pas concret. Cependant suite à cette réunion, il a remercié PAS TOUCHE LE STADE pour l’ action qui avait permis la sauvegarde du stade. D’ailleurs, le Maire nous a informé que suite à cet épisode, il a été décidé que, sous la mandature d’Anne Hidalgo, il n’y aurait aucune réduction des surfaces de sports. Et Michel Neyreneuf de commenter l’arrivée d’un nouveau mot dans l’enceinte de la Mairie de Paris: Championniser qui signifierait tout arrêter!

Championnet Sports est de son côté prêt à faire tous les sacrifices et les compromis possibles (même contradictoires) pour soutenir son projet: structure légère, écologique, végétalisée….

En réponse à l’intervention de Championnet Sports, l’Association Championnet-Fleurus a rappelé la grande mobilisation de 2015 pour la défense du stade de Pas Touche Le Stade et de l’Association Championnet Fleurus. Elle a redit tous les motifs de l’opposition de nos deux associations au projet de couverture des tennis et le télescopage de ce projet avec le futur espace de convivialité de la piscine Belliard, dénonçant par ailleurs le coût exorbitant de la proposition de Championnet-Sports. Elle a exposé l’urgence de prendre toutes les mesures pour remédier à l’affaissement du terrain de sport, et les risques et problèmes techniques et financiers qui pourraient résulter de la construction nécessaire au support d’une couverture des tennis, si cet affaissement était dû à une poche de dissolution de gypse dans le sous-sol.

Tout en soutenant tous les arguments développés par l’Association Championnet Fleurus, PAS TOUCHE LE STADE a évoqué de plus une construction sur une zone «inconstructible», un mauvais signal, une mauvaise direction, qui éloignerait le stade de son statut de Zone Urbaine Verte.

PAS TOUCHE LE STADE a rappelé les problèmes persistants et dénoncés depuis plusieurs mois: l’affaissement des terrains (et l’accélération de ce phénomène) et leur inondation (par des flaques de plusieurs m2 ou plusieurs centimètres de profondeur), le non fonctionnement de l’accès PMR depuis 2 ans…

IMG_20180117_104110

Le Maire a émis des doutes sur les options choisies lors des derniers travaux (aménagement PMR et nouvel accueil) évoquant la possibilité d’utiliser la seconde entrée comme accès principale, qui avait l’avantage d’être déjà au bon niveau et ne nécessitait donc pas d’aménagements PMR.

Le Maire propose de se retrouver d’ici 3 mois avec des études concrètes, en avançant l’hypothèse que ces études pourraient arrêter immédiatement le projet et toute polémique liée en cas incompatibilité technique ou financière.

La réunion a duré quasiment 2 heures.

Voici le contenu de l’intervention de PAS TOUCHE LE STADE:

En préambule à notre rencontre, j’aimerai souligner l’importance de l’action de Championnet Sports dans tout l’arrondissement et ce, depuis des décennies.

C’est une institution qui a beaucoup œuvré pour le bien être des habitants, reconnue et respectée de tous, du plus jeune au plus vieux.

En créant un vrai tissu social et sportif, Championnet Sports a su rendre accessible à tous, de nombreuses disciplines sportives.

Pour cela, Championnet Sports doit être félicité et soutenu.

Et Pas TOUCHE LE Stade remercie sincèrement Championnet Sports pour cette mission.

La couverture des tennis et les désaccords qui en découlent ne sauront détruire ce mérite.

Cependant, l’objet de cette réunion étant la couverture des tennis, PAS TOUCHE LE STADE est obligé d’exprimer son profond désaccord sur ce dossier.

En effet, Championnet Sports est totalement passé à côté de la philosophie du stade Jesse Owens.

Lorsqu’en 2015, 12 000 personnes ont soutenu PAS TOUCHE LE STADE, c’était pour défendre ce terrain que la Mairie de Paris souhaitait abîmer, complètement détruire ou simplement restructurer, cela dépendait de l’interprétation de l’ex-projet que l’on faisait.

En réalité, ces 12 000 personnes ont exprimé le souhait de protéger ce stade contre la pression extérieure. C’est leur espace de liberté.

Pour protéger cet espace de respiration, elles ont demandé et obtenu un statut de ZUV, Zone Urbaine Verte lors de la révision du PLU.

Cet espace est donc protégé, mais protégé partiellement, donc reste fragile.

Il reste fragile face à des initiatives comme celle qui a été proposée : la couverture des tennis.

  • Cette initiative est politiquement maladroite car elle n’a pas pris en compte la mobilisation du quartier.
  • Elle est sportivement égoïste. Offrir un équipement de 800 000€ à une poignée de tennismenn qui ne représentent qu’un dixième de la population du stade, c’est égoïste !!!
  • Et enfin, elle est financièrement exorbitante.

Bref, elle va dans le sens opposé à l’aspiration des usagers du stade :

Ils veulent voir le soleil, sentir le vent et pourquoi pas la pluie!

Le comble, c’est que même les tennismen sont majoritairement opposés à cette idée.

Pourquoi ne pas couvrir aussi les bacs à sable dans le square de Cloys ?

Si cette idée vous semble saugrenue, sachez que la couverture des tennis l’est tout autant.

Le projet de couverture des tennis a été retenu dans le cadre du budget participatif par 900 personnes. Ces 900 personnes doivent être mis dans la balance face aux 12 000 militants Pas Touche Le Stade.

Nous découvrons ici les limites de l’expérience de la démocratie participative.

Pas Touche Le Stade demande expressément à Championnet Sports d’annuler ce projet par le moyen qui lui semblera le plus efficace.

En absence d’action et de résultats, nous soumettrons au vote du budget participatif de l’an prochain: « Annulation de la couverture des Tennis du Stade Jesse Owens« .

Nous ne pensons pas que cela soit un bon signal pour le développement de la démocratie participative à Paris mais nous saurons mobiliser nos militants en cas de besoin.

Pour mémoire, Pas Touche Le Stade a réussi le tour de force d’annuler en quelques mois un projet qui avait été voté en Conseil de Paris.

Enfin, la question que tout le monde se pose sans que je sache apporter une réponse:

Pourquoi Championnet Sports ne couvre pas ses propres cours de tennis ?

Un nouveau courrier à nos élu(e)s

Un courrier a été envoyé aux élu(e)s du 18ème par le collectif Championnet-Fleurus. Le collectif y développe ses arguments… les mêmes que ceux de PAS TOUCHE LE STADE. Il semblerait donc, que dans le quartier les opposants aux projets de couvertures des tennis soient nombreux.

Ce courrier, le voici:

Mesdames et messieurs les élus du 18ème arrondissement,

Notre association Championnet-Fleurus, ainsi que nos amis de « Pas-Touche-Le-Stade », vous ont interpellés à plusieurs reprises à propos du projet de couverture de 2 tennis du Stade Championnet – Jesse OWENS.

Comme vous le savez, nous contestons ce projet, considérant :

· Que la Mairie de Paris n’aurait pas dû le soumettre au vote du budget participatif, alors :

– Qu’elle avait le pouvoir de le retirer de la liste des projets proposés.
– Qu’elle savait pertinemment que ce projet était contraire à ses engagements d’inconstructibilité de la Zone Urbaine Verte que constitue le stade Championnet – Jesse OWENS.
– Que la procédure ne permettait pas aux citoyens attachés à l’intégrité du stade de s’exprimer contre le projet de couverture des tennis.

· Que ce projet est inutile et coûteux :

– Nous avons, les uns et les autres, consulté de nombreux utilisateurs des terrains de tennis. Dans leur immense majorité, ils ne voient pas l’intérêt de ce projet et préfèrent pratiquer leur sport à découvert et en plein air. Il y a, par ailleurs, des tennis couverts à Dauvin, à quelques centaines de mètres, où l’association porteuse du projet dispose de créneaux de réservation importants.
– Ce projet est estimé à 800k€, sans compter les coûts relatifs à son entretien futur. Tout cela pour un gain d’au maximum quelques centaines d’heures supplémentaires par an de pratique du tennis. En effet, la pluviométrie annuelle à Paris n’indique qu’une trentaine de jours de pluie intense, et le granulat du terrain est conçu pour sécher rapidement et drainer l’essentiel de l’eau dans le sol.
– 800k€, cela fait très cher de l’heure de tennis et constitue une véritable gabegie, à l’heure où tant d’autres urgences s’imposent, lorsque les budgets des collectivités locales sont contraints.

· Que ce projet dégrade l’harmonie du stade et met en péril la végétation remarquable existante.

· Que cette réduction de l’espace ouvert pourrait constituer un grave précédent susceptible de servir de prétexte à la réalisation d’autres projets de construction sur cette Zone Urbaine Verte.

Tout cela va à l’encontre de la vocation démocratique et citoyenne de la démarche participative. Un projet aussi coûteux mérite une réflexion plus approfondie, et seul l’intérêt du plus grand nombre doit être pris en considération.

Nous avons rencontré madame DAMS le 21 octobre, et écrit à monsieur LEJOINDRE le 23 novembre. Nous sommes en attente de leur réponse.

Nous respectons les 955 personnes qui ont approuvé le projet de couverture de 2 tennis, dans le cadre du vote du budget participatif. Nous observons cependant que la procédure ne permettait pas aux opposants de s’exprimer.

Aux termes de l’article 27 de la Constitution « Tout mandat impératif est nul ». Ce principe s’applique, mutatis mutandis, à tous les élus de la République. C’est à eux, et eux seuls, de décider en dernier ressort, après avoir écouté les différents points de vue des citoyens, quand bien même il s’agirait d’un projet issu du budget participatif.

Nous vous demandons, en conséquence, de bien vouloir partager et relayer notre opposition à ce projet, et nous vous en remercions.

Veuillez agréer, mesdames et messieurs les élus, l’expression de nos salutations citoyennes.

Pour l’Association Championnet-Fleurus,

le président

Daniel LEJEUNE

Ce courrier a été envoyé à Monsieur le Maire, Eric Lejoindre, mais aussi à:

  • Evelyne Dams (dont PAS TOUCHE LE STADE attend toujours un retour)
  • Pascal Julien, Loic Lorenzini, Galla Bridier, Daniele Premel, Ian Brossat, Pierre-Yves Bournazel, Christian Honoré, Michel Neyreneuf (qui connaissent tous très bien PAS TOUCHE LE STADE, puisque nous les avions rencontrés en personne dans les premiers jours de la mobilisation de 2015 à différentes occasions, et ont tous été des interlocuteurs attentifs)
  • Nadine Mezence
  • Gérald Briant
  • Jean-Pierre Caffe
  • Christophe Caresche
  • Daniel Vaillant
  • Carine Rolland
  • Maya Akkari
  • Felix Beppo
  • Catherine Belem
  • Hugo Touzet
  • Philippe Darriulat
  • Philippe Durand
  • Frederic Badina-Serpette
  • Jean-Philippe Daviaud
  • Mario Gonzalez
  • Douchka Markovic
  • Gilles Menede
  • Sarah Proust
  • Violaine Trajan
  • Cedric Dawny
  • Dominique Demangel
  • Catherine Lassure
  • Caroline Neyron
  • Ana Verissimo
  • Claudine Bouygues
  • Jean-Bernard Bros
  • Myrian El-Khomri
  • Afaf Gabelotaud
  • Didier Guillot
  • Sandrine Mees
  • Fadila Mehal
  • Elisabeth Boyer
  • Michel Langlois
  • Martine Debonneuil
  • Pierre Liscia
  • Valérie Mouzanuik
  • Laurent Queinnec
  • Stanislas Guerini
  • Annick Lepetit

Dès qu’un retour nous sera communiqué, PAS TOUCHE LE STADE ne manquera pas de vous tenir informé.

Intervention au Conseil d’Arrondissement du 18ème

Ce lundi 27 Novembre se tenait à la Mairie du 18ème un Conseil d’Arrondissement. L’occasion pour quelques militants de Pas Touche Le Stade de rencontrer les membres du Conseil. Vous pouvez suivre ce conseil en vidéo, mais les 21 premières minutes de captation ne contiennent pas de sons, c’est dommage!

Il a été remis en main propre au maire, Eric Lejoindre, la lettre ci-dessous.

lettre ouverte

Une copie de cette lettre était remise en même temps aux membres du Conseil.

Conjointement, une action de sensibilisation a été entreprise par l’Association Championnet-Fleurus qui était représentée en nombre.  L’Association Championnet-Fleurus est opposé à la couverture des tennis pour les mêmes raisons que Pas Touche Le Stade.

Nous tenons par ailleurs à nous excuser pour la diffusion de notre image qui militait contre la couverture des tennis. Cette dernière a fait réagir de nombreuses personnes, c’est pourquoi, nous avons préféré la retirer de Facebook, de Twitter et de notre site.

En militant pour sa végétalisation et le développement de son offre sportive, PAS TOUCHE LE STADE préserve le stade Championnet – Jesse Owens!